Editorial

 Chères Chapeloises, Chers Chapelois,

Je souhaite vous présenter mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2018 au nom du conseil municipal et du personnel.

L’année 2017 fut très mouvementée au sein du conseil avec la démission de 7 élus provoquant ainsi des élections complémentaires en septembre.

Aujourd’hui vous pouvez compter sur cette nouvelle équipe, et moi-même, pour défendre les intérêts de la commune et mener à bien les projets à venir. Notre travail se veut collectif et transparent avec les responsabilités qui nous incombent .

Malgré ces évènements, la commune a continué à avancer et je remercie les élus en place et le personnel pour leur travail.

Leur implication a permis en 2017 de :

. finaliser les plans des vestiaires,

. terminer les travaux des ateliers communaux,

. établir un recours judiciaire contre l’arrêté préfectoral du projet éolien.

. transférer la compétence enfance jeunesse à la CCPA

L’année 2018 sera une année innovante et riche pour cette nouvelle équipe.

Nous aurons et j’aurais à cœur, de concrétiser les projets en cours sur la commune à savoir :

. la construction des vestiaires, indispensable pour nos associations sportives et nos écoles,

. l’aménagement des rues de Lattre de Tassigny et des Marronniers pour assurer la sécurité des Chapelois,

. la création d’un parking au site du Pré au Jaunay pour améliorer son accès,

. la réalisation du lotissement de la Croisée pour accueillir de nouveaux habitants.

. l’élaboration de notre PLUIH (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal et de l’Habitat) .

Pour finir, j’ai le plaisir de vous informer que la Communauté de Communes du Pays des Achards a validé les travaux de rénovation de l’école Aimé Césaire pour la classe maternelle.

Nous communiquerons et informerons les Chapelois en toute transparence. Nous n’hésiterons pas à faire des réunions d’échanges pour construire, ensemble, les projets de demain de notre commune. Je défendrai avec mon équipe les intérêts de notre commune car je suis Chapelois.

Bien amicalement.

Sébastien PAJOT, Maire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme vous le savez, ce début d’année 2017 fut le théâtre de nombreux chamboulements au sein de notre commune et plus particulièrement au sein du conseil municipal.

 

Le projet éolien beaucoup trop proche de nos habitations (à moins de 530 mètres) contre lequel huit conseillers s’opposaient et s’opposent toujours malgré l’approbation du Préfet, a révélé une fracture qui émergeait depuis quelques mois.

 

Deux raisons nous ont poussés à ne pas voter le budget :

 

P la première était de protester contre l’élaboration du budget qui n’a pas fait l’objet de débats lors de la commission des finances pour la partie investissement,

P la seconde était de dénoncer un manque de cohésion au sein de l’équipe municipale.

 

En aucun cas, nous ne voulions pas voter un budget excédentaire.

 

Par un manque de communication et de transparence au sein même du conseil, il en résulte la démission du maire et de 6 conseillers. Pris au dépourvu par une telle décision, nous avons décidé de rester, bien que nous avions envisagé d’arrêter nos mandats d’élu afin d’assurer une continuité dans la gestion de la commune.

 

Nous voulons poursuivre, finaliser les projets en cours dans l’intérêt des chapelois tels que la construction d’un bloc vestiaires, l’aménagement du site du Pré et l’agrandissement de l’école Aimé Césaire mené par la CCPA.

 

Nous continuerons à avancer en prenant nos responsabilités.

 

Les conseillers municipaux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme vous le savez, ce début d’année 2017 fut le théâtre de nombreux chamboulements au sein de notre commune et plus particulièrement au sein du conseil municipal.

 

Le projet éolien beaucoup trop proche de nos habitations (à moins de 530 mètres) contre lequel huit conseillers s’opposaient et s’opposent toujours malgré l’approbation du Préfet, a révélé une fracture qui émergeait depuis quelques mois.

 

Deux raisons nous ont poussés à ne pas voter le budget :

 

P la première était de protester contre l’élaboration du budget qui n’a pas fait l’objet de débats lors de la commission des finances pour la partie investissement,

P la seconde était de dénoncer un manque de cohésion au sein de l’équipe municipale.

 

En aucun cas, nous ne voulions pas voter un budget excédentaire.

 

Par un manque de communication et de transparence au sein même du conseil, il en résulte la démission du maire et de 6 conseillers. Pris au dépourvu par une telle décision, nous avons décidé de rester, bien que nous avions envisagé d’arrêter nos mandats d’élu afin d’assurer une continuité dans la gestion de la commune.

 

Nous voulons poursuivre, finaliser les projets en cours dans l’intérêt des chapelois tels que la construction d’un bloc vestiaires, l’aménagement du site du Pré et l’agrandissement de l’école Aimé Césaire mené par la CCPA.

 

Nous continuerons à avancer en prenant nos responsabilités.

 

Les conseillers municipaux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme vous le savez, ce début d’année 2017 fut le théâtre de nombreux chamboulements au sein de notre commune et plus particulièrement au sein du conseil municipal.

 

Le projet éolien beaucoup trop proche de nos habitations (à moins de 530 mètres) contre lequel huit conseillers s’opposaient et s’opposent toujours malgré l’approbation du Préfet, a révélé une fracture qui émergeait depuis quelques mois.

 

Deux raisons nous ont poussés à ne pas voter le budget :

 

P la première était de protester contre l’élaboration du budget qui n’a pas fait l’objet de débats lors de la commission des finances pour la partie investissement,

P la seconde était de dénoncer un manque de cohésion au sein de l’équipe municipale.

 

En aucun cas, nous ne voulions pas voter un budget excédentaire.

 

Par un manque de communication et de transparence au sein même du conseil, il en résulte la démission du maire et de 6 conseillers. Pris au dépourvu par une telle décision, nous avons décidé de rester, bien que nous avions envisagé d’arrêter nos mandats d’élu afin d’assurer une continuité dans la gestion de la commune.

 

Nous voulons poursuivre, finaliser les projets en cours dans l’intérêt des chapelois tels que la construction d’un bloc vestiaires, l’aménagement du site du Pré et l’agrandissement de l’école Aimé Césaire mené par la CCPA.

 

Nous continuerons à avancer en prenant nos responsabilités.

 

Les conseillers municipaux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme vous le savez, ce début d’année 2017 fut le théâtre de nombreux chamboulements au sein de notre commune et plus particulièrement au sein du conseil municipal.

 

Le projet éolien beaucoup trop proche de nos habitations (à moins de 530 mètres) contre lequel huit conseillers s’opposaient et s’opposent toujours malgré l’approbation du Préfet, a révélé une fracture qui émergeait depuis quelques mois.

 

Deux raisons nous ont poussés à ne pas voter le budget :

 

P la première était de protester contre l’élaboration du budget qui n’a pas fait l’objet de débats lors de la commission des finances pour la partie investissement,

P la seconde était de dénoncer un manque de cohésion au sein de l’équipe municipale.

 

En aucun cas, nous ne voulions pas voter un budget excédentaire.

 

Par un manque de communication et de transparence au sein même du conseil, il en résulte la démission du maire et de 6 conseillers. Pris au dépourvu par une telle décision, nous avons décidé de rester, bien que nous avions envisagé d’arrêter nos mandats d’élu afin d’assurer une continuité dans la gestion de la commune.

 

Nous voulons poursuivre, finaliser les projets en cours dans l’intérêt des chapelois tels que la construction d’un bloc vestiaires, l’aménagement du site du Pré et l’agrandissement de l’école Aimé Césaire mené par la CCPA.

 

Nous continuerons à avancer en prenant nos responsabilités.

 

Les conseillers municipaux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Maire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Maire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Maire